DANCERIE MARIE DE BOURGOGNE 2008 :: 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 




CHANSONS COQUINES RENAISSANCE

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    DANCERIE MARIE DE BOURGOGNE 2008 Index du Forum -> DANCERIE MARIE DE BOURGOGNE 2008 -> CHANTS MEDIEVAUX RENAISSANCE
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
GUY DE BOURGOGNE
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Fév 2008
Messages: 2 041
Localisation: 21

MessagePosté le: Mar 10 Mar - 22:45 (2009)    Sujet du message: CHANSONS COQUINES RENAISSANCE Répondre en citant

  CLEMENT JANEQUIN ( 1480 – 1560 )
    TROIS CHANSONS ( restitution : Y. GIRAUD )
    a) UN GROS PRIEUR      -  Petit chœur.
 
                  Un gros prieur son petit fils baisait,
                  Et mignardait au matin en sa couche.
                  Tandis roustir sa perdrix on faisait,
                  Se lève, crache, émeutit et se mouche.
                  La perdrix vint au sel de broc en bouche,
                  La dévora, bien savait la science,
                  Puis quand il eût pris sur sa conscience,
                  Broc de vin blanc, du meilleur qu’on élise :
                  «  Mon Dieu dit-il, donne-moi patience,
                  Qu’on a de mal pour servir Sainte Eglise !… »
 
    b) ON DIT QUE VOUS LA VOULES PRENDRE    -   Quatuor Vocal.
 
                  On dit que vous la voulés prendre,
                  La femme qui a le cul tendre.
                  Mais si vous la prenés, vous en serés cocu…
                  Elle a force bien à despendre,
                  Voire ! Mais elle n’a que vendre,
                  Car elle a tout prêté jusques au cul, cocu cocu….
                  N’en parlés plus je veux l’entendre.
                  Il vous faudra les reins étendre,
                  Et toujous débourserés écus,
                  Et si, serés cocu !…
 
    c) UN JOUR COLIN       -     Petit Chœur.
 
                  Ung jour Colin, la Colette accula,
                  En lui disant, Or mettez le cul là.
                  Puis de si près se prit à l’accoler,
                  Qu’en bricolant, la goutte fit couler.
                  Et pour culer jamais ne recula !

_________________
quand je fais mourir un brigand, je sauve la vie aux honnêtes gens, la mort d'un seul empêche ses complices de faire plus de mal


Dernière édition par GUY DE BOURGOGNE le Dim 22 Mar - 21:33 (2009); édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 10 Mar - 22:45 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
GUY DE BOURGOGNE
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Fév 2008
Messages: 2 041
Localisation: 21

MessagePosté le: Mar 10 Mar - 22:49 (2009)    Sujet du message: CHANSONS COQUINES RENAISSANCE Répondre en citant

  TRADITIONNEL POITOU-ANGOUMOIS 
    LE TESTAMENT DE L’ANE
 
 
                  L’âne est tombé dans le fossé,
                  La pauvre bête est morte,
                  Et son chèr fils qui court après,
                  Hi  Hi   Hi, Han  Han  Han,
                  Maman êtes-vous morte ?Hi – Han
 
                  Oh non, oh non mon chèr petit,
                  Je parle bien encore…
                  Voulez-vous faire vot’ testament
                  Avant que d’être morte ?…
                  Va-t-en chercher Monsieur le Curé
                  Et Monsieur le Notaire…
                  Monsieur l’Curé a-t-arrivé
                  Avec son aspersoire…
                  Monsieur l’Notaire a-t-arrivé
                  Avec son écritoire…
                  Je donne à mon chèr petit fils
                  Mes patt’ et mes oreilles…
                  Je donne ma peu au Tambour
                  Pour battre la retraite…
                  Je donne ma queue au Curé
                  Pour un autre aspersoire…
                  Au Notaire mon trou du cul
                  Pour un autre écritoire, Hi – Han !…

_________________
quand je fais mourir un brigand, je sauve la vie aux honnêtes gens, la mort d'un seul empêche ses complices de faire plus de mal


Revenir en haut
GUY DE BOURGOGNE
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Fév 2008
Messages: 2 041
Localisation: 21

MessagePosté le: Mar 10 Mar - 22:54 (2009)    Sujet du message: CHANSONS COQUINES RENAISSANCE Répondre en citant

TRADITIONNEL POITOU 
     LE MOINE NICOLAS
    
 
                  C’était un moine appelé Nicolas,
                  Qui aimait une dame, la dame ne l’aimait pas ;
                  Elle lui dit : «  Mon Bel Ami – li, mon Bel Ami –la,
                  Viens ce soir sur les huit heures
                  Mon mari n’y sera pas »
 
                  Le pauvre moine à huit heures est allé,                
                  La jeune dame s’y est fort bien trouvée…
                  «  Laisse – là ta grande robe, mets – la dessus ce lit – là »
                 
                  Le pauvre moine sa grand’ robe a quitté,                 
                  La jeune dame promptement l’a serré…
                  «  Va – t – en donc voir à la porte, si mon mari ne vient pas »
 
                  Le pauvre moine à la porte est allé,
                  La jeune dame promptement l’a fermée…
                  «  Comptes – y donc les chevilles, tu sauras combien y’en a ! »
 
                  «  Oh Dieu, Madame, rendez – moi mon habit.
                  - Habit de moine ne peut pas vous servir…
                  Je le ferai teindre en rouge, mon mari le portera ! »
 
                   «  Oh Dieu, Madame, rendez – moi mon argent,
                    Que je m’en aille là – bas dans mon couvent.
                   - Nous en ferons bonne chère, le temps qu’elle durera ! »
 
                  Le pauvre moine au couvent est allé,
                  Les autres moines de lui se sont moqués,
                  En lui disant : «  Mon Bel Ami – li, mon Bel Ami – la,
                  Que Dieu bénisse la dame qui t’a joué ce tour là ! »

_________________
quand je fais mourir un brigand, je sauve la vie aux honnêtes gens, la mort d'un seul empêche ses complices de faire plus de mal


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:59 (2018)    Sujet du message: CHANSONS COQUINES RENAISSANCE

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    DANCERIE MARIE DE BOURGOGNE 2008 Index du Forum -> DANCERIE MARIE DE BOURGOGNE 2008 -> CHANTS MEDIEVAUX RENAISSANCE Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template Medieval by Mojy, © 2003, 2005 Mojy - Mojytech
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com